Devenir généalogiste par le biais d’un diplôme : ce qu’il faut savoir

0 Comments

Vous souhaitez devenir généalogiste ? Par ailleurs, vous recherchez des informations pour faire ce métier? Alors, nous avons créé une fiche des métiers, salaire, études, et parcours pour arriver à devenir généalogiste dans la région que vous souhaitez. Vous pouvez retrouver ici toutes les informations sur le généalogiste et son métier, ainsi que le parcours nécessaire pour faire ce beau métier.

Comment devenir généalogiste ?

Premièrement, il n’y a pas qu’un seul parcours

Devenir généalogistePour devenir généalogiste, vous pouvez choisir plusieurs parcours. En fait, il existe 3 façons de trouver sa place dans ce métier tout aussi enrichissant que passionnant.

Le premier choix est de faire un diplôme universitaire dans le cadre d’une spécialisation en généalogie et histoire. En France, il existe très peu d’université qui permet de faire cela. De ce fait, vous devez savoir qu’il y a qu’une seule université qui permet de faire de la généalogie et histoire, il s’agit de l’université de Nîmes. Vous pouvez donc si vous être passionné par cela, vous rapprocher du personnel qui vous indiqueront toutes les étapes à suivre pour devenir généalogiste.

Ainsi, le deuxièmement choix est de faire un parcours ou une formation en histoire classique. Bien qu’avec l’histoire en général, on ne fait que survoler la généalogie, vous pouvez utiliser votre notion en histoire et vos connaissances pour pouvoir acquérir le savoir nécessaire pour devenir généalogiste. C’est donc un parcours que beaucoup de généalogistes choisissent.

Pour finir, vous pouvez tout simplement faire un parcours lié au droit. En effet, avec le droit, vous allez acquérir tout ce qu’il faut pour apprendre à comprendre des documents, à trouver des endroits officiels où récupérer des informations, comme des registres de succession par exemple, ou encore à faire des synthèses nécessaires pour faire un contrat de révélation. Tous ces atouts vous aideront plus tard si vous voulez devenir généalogiste.

Deuxièmement, vous devez aimer la rédaction pour devenir généalogiste

Nous vous conseillons de par vos études scolaires, d’apprendre à faire des rédactions. En effet, pour devenir généalogiste, vous aurez tôt ou tard, à rédiger les informations que vous avez trouvées. Que ça soit pour un notaire ou encore pour un contribuable, vous devrez mettre par écrit tout ce que vous trouvez et qui a son importance. Donc la rédaction, tout comme l’apprentissage des langues est votre principal atout. D’ailleurs, pour ceux qui veulent un emploi ou se faire embaucher, il est préférable de montrer une lettre de motivation qui montre que vous avez les capacités de rédaction.

Troisièmement, c’est à vous de choisir vos honoraires

En moyenne, il faut savoir que les généalogistes successoraux ou familiaux touchent des honoraires de 2000€ par mois. Mais, c’est très variable, car c’est aussi au pourcentage lors d’un contrat de révélation qu’un généalogiste successoral gagne. Cela peut aller entre 10% et 40% d’un actif net. De quoi faire considérablement monter les prix et les gains. Pour devenir généalogiste, il faut donc travailler pour faire monter ces gains.

Quatrièmement, c’est un métier de recherches pour les généalogistes professionnels

N’oublions pas que généalogiste est un métier de recherche de parentés, lignées, ou filiation. Alors, si vous voulez devenir généalogiste successoral, qui s’occupent des successions donc et qui sont engagé par les notaires, vous devez maitriser l’art de la patience. En effet, parfois, cela peut demander des jours, des mois, ou des années de recherches pour trouver un héritier ou une personne qui va profiter d’une succession.  Par contre, pour un généalogiste familial, c’est le privé qui vient vers vous. Cependant, pour établir et réaliser sa demande, il vous faudra là aussi faire preuve de patience. En effet, il faut parfois de longues heures à chercher dans les archives pour retrouver un indice avant de voir un vrai résultat. Donc, si vous voulez devenir généalogiste, pensez à ce que c’est un métier où il faudra rechercher.

Cinquièmement et pour finir, vous devez vous y connaitre un peu en droit pour devenir généalogiste

Lors de vos démarches, il vous faudra faire sans doute faire signer un contrat de révélation à la personne qui vous a engagé. Pour ce faire, vous devez vous connaitre un peu en droit, histoire de proposer des contrats légaux et qui ne sont pas rendu caduque à cause d’une erreur de votre part. Vous pouvez aussi vous faire accompagner par un avocat qui vous aidera à conclure l’affaire et à créer vos mentions légales.

Voilà c’est fini pour les fiches métiers généalogistes de la succession. Pour la généalogie, vous pouvez donc choisir ce type de cursus. Le métier est plein de possibilités. Ce métier demande des ressources humaines qui sont importants surtout pour la succession. Les fiches métiers vous aident à mieux faire votre choix d’orientations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *