Accueil / Genealogie / Généalogiste / Généalogiste successoral

Généalogiste successoral : la réponse à 4 questions essentielles

Le généalogiste successoral est un professionnel spécialisé dans le domaine de la succession. On parle de confirmation de dévolution, mais qu’est-ce que c’est ? Ensuite, comment s’organise le travail d’un généalogiste et quelles sont les qualités nécessaires pour un bon travail ?

Tout d’abord, nous allons commencer par définir une succession pour après nous intéressez au métier associé à cet évènement familial.

Sommaire

1) Qu’est-ce qu’une succession où intervient un généalogiste successoral ?

La succession rentre en ligne de compte à partir du moment où il y a un décès. Du coup, la succession définit la transmission du patrimoine laissé par quelqu’un de mort à une ou plusieurs personnes vivantes appelées les héritiers. L’héritage peut concerner des objets de valeurs ainsi que des biens immobiliers, des terrains avec titre de propriété, des sommes d’argent, des animaux ainsi qu’une entreprise.

Parfois, il faut rechercher les héritiers et c’est là qu’intervient le généalogiste successoral. En effet, il devient à un chasseur d’héritier et de preuve du lien de parenté. D’ailleurs, il n’y a pas de place aux doutes quand il s’agit des recherches de bénéficiaires.

La confirmation de dévolution de la succession

On peut perdre la trace d’un héritier en cas de succession. En fait, les personnes déménagent parfois sans laisser d’adresse. D’ailleurs, les déménagements font partie de la société moderne. Fini le temps où une famille vit toute sa vie dans le même logement. Sans parler des étudiants, une personne déménage en moyenne 4,6 fois au cours de sa vie.

Ensuite, il arrive que l’on perde les documents officiels comme les livrets de famille et autres actes comme les actes de naissance et les actes de mariage. Ainsi, dans le cas cité, il faudra prouver le lien de parenté de l’héritier avec le défunt et définir si c’est bien le plus proche parent. Ensuite, il faudra aussi définir son degré familial avec le défunt. La loi n’impose pas pareil selon le lien de parenté.

Par conséquent, le généalogiste successoral se charge de la confirmation de dévolution soit en localisant un héritier soit en prouvant un lien de parenté. On ne peut pas juste se présenter comme héritier et récupérer un héritage. Il faut des preuves recevables ainsi que les coordonnées exactes de l’héritier. En effet, des homonymes existent, deux personnes qui ont le même nom et le même prénom. Il ne s’agit pas de se tromper dans la précipitation. Du coup, il faut chercher plus loin, vérifier les actes de naissance ainsi que les dates de naissance.

2) Comment travaille le généalogiste successoral ?

Tous les moyens sont bons pour trouver un ou plusieurs des héritiers. Du coup, ce travail est loin d’être sédentaire. Le lieu d’action du généalogiste peut se trouver dans le monde entier. Comme un généalogiste doit pouvoir aller à l’étranger, on comprend aisément qu’il doit avoir des facilités en langue et le sens du contact. D’ailleurs, il doit avoir une bonne culture générale pour ne pas faire des fautes qui l’empêcherait par la suite d’avoir ses précieuses informations.

Par conséquent, c’est un métier qui bouge beaucoup aussi bien dans le pays qu’à l’étranger avec comme champ d’action le monde entier. Du jour au lendemain, il peut devoir se déplacer au bout du monde. Il lui faut donc des papiers en règle avec un passeport et une valise. En résumé, un généalogiste paraît une personne disponible.

Dans les cabinets de généalogiste successoral

Comment s’organise le travail ? Il s’agit d’un travail en deux temps. Premièrement, une partie des personnes du domaine assure le travail commercial. En effet, ils prospectent auprès des notaires ou des héritiers pour décrocher des mandats. Deuxièmement, l’autre partie se charge des recherches d’héritiers. En fait, les contrats ne tombent pas du ciel… S’il s’agit d’un généalogiste qui travaille en libéral, c’est à lui qu’incombent toutes les tâches, à moins qu’il rémunère un commercial. Tous les généalogistes ne travaillent pas en cabinet.

Les prescripteurs pour la recherche d’héritier

Le plus souvent le généalogiste travaille avec le notaire. Mais, il arrive que ces partenaires soient d’autres acteurs du domaine comme les syndics de copropriété ou encore les administrateurs de biens, des assureurs, des avocats, des banques qui recherchent un héritier d’une assurance vie ou même des particuliers.  En fait, toute personne ayant un intérêt direct à agir, selon l’article 36 de la loi du 26 juin 2006 peut mandater un généalogiste.

3) Quelles sont les qualités d’un généalogiste successoral ?

Un métier de connaissances professionnelles

généalogiste successoral qui connait le droitUn généalogiste spécialisé dans le domaine des successions s’y connait en droit et en fiscalité, ainsi il peut déchiffrer facilement les documents officiels. Ensuite, il connaît ses droits et les droits de son client. Ainsi, il pourra les faire respecter et trouver comment obtenir les documents en restant dans l’illégalité. En fait, un document obtenu illégalement pourra ne pas être utilisé puisque la loi n’en tient pas compte.

Pas besoin d’avoir fait des études de droit validé par un diplôme, l’important étant d’être formé dans le domaine quel que soit le moyen. D’ailleurs, il devra tenir ses connaissances à jour, car la loi et la fiscalité évoluent. Chaque année des nouvelles lois sont votées ainsi que des nouveaux cas de jurisprudence statués.

Savoir s’organiser, un essentiel

Généalogiste successoral en déplacement
en France ou à l’étranger

Ensuite, il se devra d’être très rigoureux et organisé. En effet, il faudra qu’il jongle avec le délai de réponse des différents organismes et recontacter les bonnes personnes au bon moment. Ensuite, il lui faudra bien organiser son emploi du temps pour ses différents déplacements, ainsi il gagnera du temps et de l’argent, sans compter de la fatigue en moins.

Il devra aussi jauger quand un coup de téléphone ou un courrier suffisent ou quand il devra se déplacer vraiment. Par conséquent, la gestion de ses priorités reste de taille. C’est sûr qu’il lui faudra une valise et un passeport à jour. Ce ne sera pas possible pour lui d’avoir des problèmes avec la justice et d’avoir du coup un problème pour passer aux douanes ou aux aéroports.

La curiosité avant tout

le sens du contact et la curiositéD’ailleurs, un généalogiste curieux trouvera plus d’informations. Son enthousiasme sera communicatif et les témoins parleront plus facilement. Il lui faut donc être abordable pour que les personnes qu’il interroge racontent les secrets de famille de leur famille ou d’autres familles. Autant dire que c’est un métier de passionné. Donc s’il aime résoudre des mystères, il sera comblé et chaque découverte et révélation d’héritiers.

En fait, il faut savoir parler au téléphone, rédiger des courriers à des services officiels et à un notaire ou encore parler à des particuliers de vive-voix, par téléphone ou encore par courrier. Le but reste d’avoir l’information voulue et de délier les langues. D’ailleurs, il est possible que des enquêtes de voisinage soient faites par le généalogiste successoral. Enfin, il faut faire un compte-rendu détaillé de l’enquête et retranscrire toutes les informations trouvées au prescripteur. D’ailleurs, il faudra savoir rédiger sa note de frais de déplacement. En plus, il faut conserver les factures et les preuves importantes.

4) Comment devenir généalogiste successoral ?

Pour les cabinets, il existe beaucoup de formations en interne. Par contre, ce métier est très demandé alors il faudra avoir des qualités hors pair pour pouvoir être engagé par un cabinet. Pour travailler à son compte, vous pouvez commencer à tout moment, mais attention la concurrence devient rude. L’important dans ce domaine n’est pas des études, mais de l’expérience et de la connaissance du domaine de la succession.

En savoir plus avant de vous lancer dans le domaine.

FAQ sur les généalogistes successoraux

Comment un généalogiste successoral peut-il m’aider à rechercher mes ancêtres ?

Un généalogiste successoral peut vous aider à retracer l’histoire de votre famille et à rechercher vos ancêtres en utilisant différentes sources d’informations et techniques de recherche. Voici comment un généalogiste successoral peut vous aider.

Collecte des informations :

Tout d’abord, le généalogiste successoral recueille des informations auprès de vous sur votre famille, tels que les noms, dates et lieux de naissance, de mariage et de décès de vos ancêtres, ainsi que tout autre document, photo ou information dont vous disposez.

Recherche des documents :

Le généalogiste successoral effectue ensuite une recherche dans les archives, les registres d’état civil, les recensements, les journaux, les registres paroissiaux, les cimetières et d’autres sources pour retrouver les documents pertinents liés à vos ancêtres.

Analyse des informations :

Le généalogiste successoral analyse ensuite les informations recueillies pour établir une chronologie de la vie de vos ancêtres et pour identifier les relations familiales.

Vérification des informations :

Le généalogiste successoral vérifie toutes les informations recueillies pour s’assurer qu’elles sont correctes et fiables.

Collaboration avec les autres généalogistes :

Si nécessaire, le généalogiste successoral peut collaborer avec d’autres généalogistes ou des associations généalogiques pour élargir la recherche et retrouver des informations supplémentaires sur vos ancêtres.

Rapport final :

À la fin de la recherche, le généalogiste successoral vous fournit un rapport complet comprenant des informations détaillées sur vos ancêtres, des documents, des graphiques et des arbres généalogiques.

En résumé, un généalogiste successoral peut vous aider à retracer l’histoire de votre famille en recueillant des informations, en recherchant des documents, en analysant les informations, en vérifiant les données et en collaborant avec d’autres généalogistes. Le résultat final est un rapport complet contenant des informations détaillées sur vos ancêtres.

Comment les généalogistes successoraux travaillent-ils avec les héritiers pour retrouver les descendants d’une personne décédée ?

Les généalogistes successoraux travaillent en collaboration avec les héritiers pour retrouver les descendants d’une personne décédée en utilisant des techniques et des outils de recherche avancés. Voici comment ils procèdent généralement.

Identification des héritiers :

Tout d’abord, le généalogiste successoral travaille en étroite collaboration avec les héritiers connus pour identifier tous les autres héritiers possibles de la personne décédée. Les héritiers connus sont généralement les membres de la famille proche ou les amis de la personne décédée.

Collecte des informations :

Le généalogiste successoral recueille des informations sur la personne décédée, telles que son nom complet, sa date de naissance, sa date de décès et ses liens familiaux.

Recherche des documents :

Le généalogiste successoral effectue ensuite des recherches approfondies pour retrouver des documents pertinents tels que les actes de naissance, les actes de mariage, les actes de décès, les testaments, les contrats d’assurance vie, les actes de propriété, les dossiers militaires et autres documents publics.

Vérification des informations :

Le généalogiste successoral vérifie toutes les informations recueillies pour s’assurer de leur exactitude et de leur fiabilité.

Analyse des informations :

Le généalogiste successoral analyse ensuite les informations recueillies pour retrouver les descendants de la personne décédée.

Collaboration avec les héritiers :

Le généalogiste successoral travaille en étroite collaboration avec les héritiers pour vérifier les informations et déterminer les liens de parenté. Les héritiers peuvent également fournir des informations supplémentaires sur la personne décédée et sur leur propre famille.

Présentation des résultats :

Le généalogiste successoral présente ensuite les résultats de ses recherches sous la forme d’un rapport complet qui détaille les liens de parenté des héritiers et leur part respective de la succession.

En résumé, les généalogistes successoraux travaillent en étroite collaboration avec les héritiers pour retrouver les descendants d’une personne décédée en collectant des informations, en effectuant des recherches, en vérifiant les données et en analysant les informations pour déterminer les liens de parenté. Le résultat final est un rapport complet détaillant les liens de parenté des héritiers et leur part respective de la succession.

Quels sont les documents et les sources que les généalogistes successoraux utilisent pour effectuer leurs recherches ?

Les généalogistes successoraux utilisent une variété de documents et de sources pour effectuer leurs recherches. Cela peut inclure des actes de naissance, de mariage et de décès, des recensements, des testaments, des contrats d’assurance-vie, des dossiers militaires, des registres de propriété, des journaux locaux et des archives publiques.

Ils peuvent également utiliser des registres paroissiaux, des archives notariales, des documents judiciaires et des annuaires pour retracer les liens de parenté et les antécédents familiaux. En résumé, les généalogistes successoraux utilisent une grande variété de documents et de sources pour effectuer des recherches approfondies et précises afin de retrouver les descendants d’une personne décédée ou une filiation.

Comment les généalogistes successoraux sont-ils rémunérés pour leur travail ?

Les généalogistes successoraux sont généralement rémunérés sur la base d’un pourcentage de la valeur de la succession à laquelle ils ont contribué à identifier les héritiers. Ce pourcentage peut varier en fonction de la complexité de la recherche et de la région géographique concernée.

En général, le généalogiste successoral travaille sur une base contingente, ce qui signifie qu’il ne reçoit pas de paiement tant qu’il n’a pas identifié tous les héritiers et que la succession n’a pas été réglée. D’ailleurs, les généalogistes successoraux ne prennent pas de frais initiaux et ne demandent pas de paiement s’ils ne parviennent pas à identifier tous les héritiers. Les frais du généalogiste successoral sont généralement payés par le biais de la succession, et les héritiers ne sont donc pas tenus de payer directement les honoraires du généalogiste.

Est-ce que les généalogistes successoraux ont accès à des informations confidentielles sur la succession ?

Les généalogistes successoraux ont accès aux informations nécessaires à la recherche des héritiers de la succession, mais ces informations sont généralement limitées aux noms, dates de naissance et de décès, et aux liens de parenté des personnes concernées. Ensuite, ils sont tenus de respecter la vie privée des personnes impliquées dans la succession et ne sont pas autorisés à divulguer des informations confidentielles à des tiers sans leur consentement.

Ils sont également soumis aux lois de protection des données personnelles et doivent garantir la sécurité et la confidentialité des informations qu’ils recueillent. En résumé, les généalogistes successoraux ont accès à des informations confidentielles dans le cadre de leurs recherches, mais ils sont tenus de respecter la vie privée des personnes concernées et de protéger leurs données personnelles.

Comment un généalogiste successoral peut-il aider à prouver ou à contester une filiation ?

Les généalogistes successoraux peuvent aider à prouver ou à contester une filiation en utilisant des documents tels que des actes de naissance, de mariage et de décès, des contrats de mariage, des testaments, des recensements, des archives notariales et des registres paroissiaux. Ils peuvent également examiner les archives judiciaires pour trouver des preuves de filiation contestée ou pour contester une filiation existante.

En effectuant une recherche minutieuse et en utilisant des techniques avancées de recherche généalogique, ils peuvent retracer les liens de parenté et identifier les héritiers potentiels. Les généalogistes successoraux peuvent également travailler en étroite collaboration avec des avocats spécialisés dans les successions pour évaluer les preuves et fournir un témoignage d’expert. En résumé, les généalogistes successoraux peuvent aider à prouver ou à contester une filiation en utilisant une combinaison de documents et de techniques de recherche avancées pour retracer les liens de parenté et fournir des preuves fiables et convaincantes.

Comment les généalogistes successoraux peuvent-ils aider à résoudre des questions complexes de succession ?

Vous pouvez avoir des questions complexes de succession, telles que les situations de succession internationale ou de recherche de bénéficiaires inconnus

Les généalogistes successoraux peuvent aider à résoudre des questions complexes de succession, telles que les situations de succession internationale ou de recherche de bénéficiaires inconnus. En effet, ils utilisent des techniques avancées de recherche généalogique. Ensuite, ils travaillent en étroite collaboration avec des experts en droit international et en généalogie.

Pour les successions internationales, les généalogistes successoraux peuvent travailler avec des généalogistes locaux. Cela leur permet d’effectuer des recherches dans plusieurs pays, examiner les lois et réglementations de chaque pays concerné, et aider à établir les preuves de filiation pour les héritiers résidant à l’étranger.

Dans les cas où les bénéficiaires sont inconnus, les généalogistes successoraux peuvent utiliser des bases de données généalogiques, des techniques d’analyse ADN, des registres paroissiaux et des archives judiciaires pour retracer les liens de parenté et identifier les héritiers potentiels. Ils peuvent également enquêter auprès de membres de la famille et de la communauté locale pour obtenir des informations supplémentaires.

Ensuite, les généalogistes successoraux peuvent travailler en étroite collaboration avec des avocats spécialisés dans les successions. Cela leur permet donc d’évaluer les preuves, de fournir un témoignage d’expert, et d’aider à résoudre les litiges éventuels.

En résumé, les généalogistes successoraux peuvent aider à résoudre des questions complexes de succession. Leur méthode consiste à utiliser une combinaison de techniques de recherche avancées. En effet, ils travaillent avec des experts en droit et en généalogie. Enfin ils utilisent des ressources et des technologies modernes pour retracer les liens de parenté et identifier les héritiers potentiels.

Quels sont les délais pour engager un généalogiste successoral après le décès d’une personne ?

Les délais pour engager un généalogiste successoral après le décès d’une personne peuvent varier en fonction des lois et des réglementations locales. En général, il est recommandé d’engager un généalogiste successoral dès que possible après le décès d’une personne, afin de maximiser les chances de retrouver les héritiers potentiels et de résoudre les questions de succession de manière efficace et rapide.

Dans certains cas, les successions sontouvertes des années après le décès de la personne. Cette situation arrive en particulier si les héritiers restent inconnus ou si la succession devient complexe. Dans ces cas, il est encore possible d’engager un généalogiste successoral. Son rôle s’avère de retrouver les héritiers potentiels et résoudre les questions de succession.

Les délais sontdifférents en fonction des pays et des régions. Ensuite, certaines juridictions peuvent avoir des règles spécifiques pour l’ouverture et la clôture des successions. Il faut par conséquent consulter un avocat spécialisé dans les successions ou un généalogiste successoral. On obtient ainsi des informations plus précises sur les délais dans votre région.

Quels sont les risques de ne pas engager un généalogiste successoral pour retrouver tous les héritiers et bénéficiaires d’une succession ?

Ne pas engager un généalogiste successoral pour retrouver tous les héritiers et bénéficiaires d’une succession peut entraîner plusieurs risques et problèmes. Citons-les.

Risque de litiges entre les héritiers ou d’erreurs dans la distribution des actifs de la succession :

Si certains héritiers sont oubliés ou négligés, cela peut entraîner des litiges et des conflits entre les héritiers présents et les héritiers absents.

Risque de responsabilité pour les exécuteurs testamentaires :

Les exécuteurs testamentaires sonttenus responsables si tous les héritiers et bénéficiaires ne restent pas correctement identifiés. D’ailleurs, du coup, on ne peut pas les prendre en compte lors de la distribution des actifs de la succession.

Risque de délais dans la distribution des actifs de la succession :

Imaginons que les héritiers et bénéficiaires ne sont pas tous identifiés. Cela entraîne des retards dans la distribution des actifs de la succession. Ensuite, cela peut causer des problèmes financiers pour les héritiers. Une succession peut d’ailleurs durer des années et des années du coup.

Engager un généalogiste successoral pour retrouver tous les héritiers et bénéficiaires d’une succession peut aider à éviter ces risques. Cela garantit d’ailleurs une distribution juste et équitable des actifs de la succession.

En résumé sur le généalogiste successoral,

Le généalogiste successoral doit pouvoir converser avec des personnes de différents domaines et pays. Par conséquent, il a besoin d’avoir des compétences de succession dans les domaines suivants : le commercial, le juridique ainsi que les langues.&

Ecrit par Camille 🙂
Tests pour le blog depuis 5 ans, je donne mon avis avec + de 230 analyses shopping.

2 commentaires

  1. Anne-laure dit :

    Bonjour, je viens de lire l article concernant la reconversion professionnelle pour devenir généalogiste successoral. Vous parler d éventuelles formations mais je souhaitais savoir si j en ai un besoin en effet j ai un BTS commerce mais avec option droit de la famille mais cela fait 14 ans que je travaille au sain d une mairie aux services etat civil et funéraire (avec notamment la recherche d héritiers de sépultures). De plus, j ai une formation prévue de 3 semaines chez un très grand généalogiste successoral. Pensez vous que je puisses transiter sans formation ? Merci pour votre réponse. Cordialement, Laure

    1. Equipe Choisirquelquechosefacilement dit :

      Bonsoir Anne-Laure,

      Merci pour votre question intéressante. En effet, vos études et votre expérience professionnelle correspondent bien au métier de généalogiste. D’ailleurs, comme il est dit ici 
      https://www.choisirquelquechosefacilement.fr/genealogiste/
      il n’y a pas de formation obligatoire pour ce metier.  Bonne continuation à vous en tant généalogiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *