Accueil / Santé / Reeducation perinee: qu’est ce qu’il faut savoir !

Reeducation perinee: qu’est ce qu’il faut savoir !

reeducation perineeL’incontinence urinaire n’est pas une fatalité pour les personnes qui font les bons choix. Sachez que la reeducation perinee touche aussi bien les femmes que les hommes. En effet, bien peu de personnes le savent mais la rééducation périnée n’est pas qu’une question de femmes.

Aujourd’hui, il existe de nombreux moyens efficaces pour soigner les fuites urinaires dû au relâchement du périnée. Voyons quelques-unes de ces méthodes… A quelle période faire sa reeducation perinee, avant ou après la grossesse? les différents moyens pour pratiquer la rééducation dans la suite de cet article.

Qu’est ce qu’une reeducation perinee et que faut-il savoir?

Avec l’âge ou la grossesse, il arrive que le muscle du périnée se relâche ou encore une descente d’organes. Résultat? Vous avez des fuites ou des incontinences urinaires lorsque vous toussez, éternuez et dans certains cas sans aucune raison visible. Heureusement, il est possible de faire une reeducation perinee. Il n’est jamais trop tard pour récupérer le bon état du muscle. Pour ce faire, vous avez le choix en passant par le gynécologue, en le faisant tranquillement chez vous, ou en mixant les deux méthodes.

Mais tout d’abord, quand faire votre rééducation du périnée?

Sachez qu’il n’est jamais trop tard ou trop tôt pour réaliser votre reeducation perinee. Le plancher pelvien est malmené pendant l’accouchement, c’est donc en général après l’autorisation du médecin, quelques semaines après que vous ayez accouché qu’il est souhaitable de faire sa reeducation perinee. En effet, les premières semaines après l’accouchement, il ne faudra pas le faire.

En général, lors de la visite avec le gynécologue, soit envie 6 à 8 semaines après l’accouchement, il verra avec vous, s’il est nécessaire de faire cette rééducation en cas d’un accouchement par voie basse. Mais, il est possible de le faire à tout âge, si vous souffrez de douleurs vaginales ou encore de fuites. Cela évitera les fuites urinaires plus tard dans votre vie comme pendant la période de la ménopause par exemple.

Faire sa rééducation du périnée avec le gynécologue

Une des bonnes méthodes est de passer par le gynécologue, vos qui est prise en charge. En effet, elle vous expliquera comment réaliser le mouvement que vous pourrez faire chez vous tranquillement. En effet, lors d’une séance, il vous suffit de demander à votre gynécologue de vous aider à muscler et faire reeducation perinee. S’en suivra une liste de mouvements pratiques qu’il faudra garder en tête pour vous aider à cette fin. Vous pouvez également utiliser une application de rééducation pour vous aider à garder le bon geste de contraction volontaire et gymnastique périnéale plusieurs fois de suite.

Une reeducation perinee à la maison

Si vous avez envie de faire votre rééducation par vous-même, sachez qu’il existe des applications mobiles et produits qui sont dédiés à cet effet. Par ailleurs, nous avons réalisé un comparatif des meilleurs outils de reeducation du perinee que vous pouvez trouver en suivant le lien comme les boules de geisha. Une fois que vous avez acheté un de ces objets pratiques, vous allez pouvoir simplement réaliser les bons gestes pour faire une musculation des muscles périnéaux. Il est préférable de faire une petite visite chez le gynéco pour vérifier tout de même qu’il n’y a pas de pathologie cachée. Une fois que c’est bon, le tour est joué.

Vous pouvez mixer les deux méthodes contre une incontinence urinaire

Pour encore plus d’efficacité, vous pouvez tout d’abord en parler avec votre gynécologue lors d’une séance et continuer à utiliser la méthode grâce à un des objets de rééducation périnéale. Simple et efficace. Sachez que comme tout muscle, il faut essayer d’éviter de trop le solliciter et le laisser se reposer. Chaque séance doit respecter le temps de musculation pour vous soulager de vos douleurs et fuites lors de vos rééducations périnéales. Cette rééducation est possible hors présence d’une sonde vaginale.