Généalogie Pologne

0 Comments
généalogie pologne

La Pologne a connu une histoire mouvementée. C’est pourquoi la généalogie Pologne peut demander un peu plus de recherche. Voici de quoi vous aider. Les bases de données de noms de famille en Pologne sont souvent en anglais et en allemand.

Pour faire des recherches, il est possible de trouver des documents dans les recensements et listes d’électeurs, actes d’état civil, documents militaires, immigration et voyages, journaux, photo, image et revues ; pour finir, vous trouvez des informations aussi dans les registres des écoles, annuaires et églises.

1) Les différentes langues de la généalogie pologne

généalogie pologneFaisons un peu d’histoire. La Pologne a parlé polonais, puis russe, allemand et même latin. Par conséquent, après 1795, les actes d’état civil furent rédigés en polonais. Puis, ces mêmes actes ont été rédigés à partir de 1868 en russe au centre et à l’est du pays, pour Poznan-Wroclaw en allemand et enfin, en latin pour la Galicie, c’est-à-dire la partie méridionale au moment de la domination de l’Autriche-Hongrie.

A- Documents en Allemand

Les documents en allemand, par exemple, sont les suivants :  le carnet d’adresses du Reich allemand pour l’industrie, le commerce et l’agriculture, en 1929 et en 1930, en 5 volumes, puis le carnet d’adresses des administrateurs et des conseils de surveillance, en 1928 et en 1933, ainsi que le carnet d’adresses des industries du vélo, des véhicules automobiles et des machines à coudre en Allemagne, de 1928 à 1929.

Pour continuer, les exemples en allemand ajoutons aussi le Carnet d’adresses officiel du commerce du livre allemand et des entreprises connexes en 1902, puis le manuel de la Cour et de l’État de la monarchie austro-hongroise pour 1890 ainsi que les documents sur les juifs du district de Radom pendant la Seconde Guerre Mondiale de 1939 à 1945 (USHMM) et pour finir les demandes de cartes d’identité pour les juifs pendant la Seconde Guerre Mondiale, Cracovie, de 1940 à 1941 (USHMM) et aussi le formulaire d’inscription des résidents juifs, Cracovie, en 1940 (USHMM).

B- Documents en Anglais

Ensuite, passons aux documents en anglais. La Shoah propose les documents de dix Ghettos, ainsi que les registres des maladies de l’hôpital du Ghetto de Lodz en 1940. Puis, continuons la liste des documents disponibles en anglais l’annuaire des entreprises de la Galicie en 1891, ensuite l’annuaire des entreprises de la province de Nowogródek en 1929.

Ensuite, la liste des propriétaires de Varsovie et de Praga en 1852 et en 1864 et enfin de 1869 à 1870, enfin les résidents d’Auschwitz (Oshpitzin),  de 1919 à 1941, ainsi que les survivants juifs du district de Kielce en 1945 et enfin les listes de Schindler et l’index des noms des Livres de souvenir de JewishGen, puis pour finir les avis de décès de Varsovie dans Nasz Przeglad, en 1923 & 1937 à 1938.

Évidemment, ce ne sont que des exemples, la liste par conséquent n’est pas exhaustive.

2) Les importantes vagues d’émigration et la généalogie pologne

Au moment des partages du pays, beaucoup de Polonais vont s’expatrier. Parmi les destinations préférées figure la France.

Tout d’abord, parlons des légions polonaises de Dombrowski ainsi que des prisonniers des guerres d’Empire. Puis, la “Grande émigration” se produisit à cause de l’insurrection de novembre 1830. En effet, un soulèvement polonais contre la domination de la Russie débuta le terminer en .

Du coup, la défaite de l’insurrection provoquera une sévère répression ainsi que l’exil de plusieurs milliers de combattants et d’une forte réduction de l’autonomie du royaume de Pologne. Ensuite, continuons avec les réfugiés des révoltes de 1846 et 1863. De plus, les travailleurs polonais de l’entre-deux-guerres , au nombre d’un demi-million de personnes, iront notamment dans les mines du Nord.

3) Les archives des bureaux d’état civil

Pour les actes de moins de 100 ans, adressez-vous aux bureaux d’état civil Urzad Stanu Cywilnego. En tant que descendant, on va vous les communiquer par courrier. Par contre, les registres non-catholiques étant tenus à part, seront absents. Pour le format des actes avant 1945, tout dépend de la localité et de sa situation géographique.

4) Les Archiwum Panstwowe

Ces Archives d’Etat des régions possèdent les actes paroissiaux de la religion catholique ainsi que d’autres religions à partir des années 1850 -1890. Ensuite, pour les anciens actes, c’est-à-dire datant de bien plus que 100 ans, l’état civil public selon la région, comptez sur des documents d’après 1876 sous l’empire allemand. Sinon de 1810 à 1825 voire 1939, comme à Lódz, fait partie du Duché de Varsovie qui fut créé par Napoléon.

Pour tous ces documents, faites une demande par mail et ils pourront effectuer des recherches pour vous.

Quels documents sont concernés ? Les documents de recensements, ainsi que les listes diverses comme les plans de cadastre ainsi que les actes des terres et les propriétés, les actes notariaux ainsi que les fonds privés. Par conséquent, ils représentent une vraie mine d’or pour faire une généalogie Pologne.

5) Les recherches en ligne pour la généalogie pologne

Voici une liste de site à consulter. Tout d’abord, Polskie Towarzystwo Genealogiczne  est une association de généalogie polonaise. Ensuite, GeneaPologne contient des informations pratiques et des exemples d’actes. Puis, continuons avec un site généraliste sur la Pologne Beskid Sitee. : Les archives publiques polonaises en numérisation se nomme Szukajwarchiwach.

De plus, il contient des pages de généalogie. Ensuite, Polishroots donne une vue d’ensemble de la généalogie polonaise, ce qui peut être pas mal pour quelqu’un qui débute. Puis, pour ceux qui veulent approfondir, dirigez-vous vers PolandGenweb.

C’est un site très complet qui vous dirigera lui même vers de nombreuses autres ressources. Ensuite, le site des mormons s’appelle Familysearch. Dans le même esprit, Microfilms est la page de recherche dans les microfilms des Mormons.

Puis, pour continuer la généalogie pologne juive, allez voir JewishGen et Genami. Pour continuer dans les fichiers religieux, le Diocèse de Radom met à disposition des archives lui aussi.

Ensuite, pour ceux qui veulent discuter, adressez-vous à Genealogie-pologne un forum de discussion Yahoo. Enfin, pour ceux qui aiment avoir un ancêtre célèbre, l’association de la noblesse polonaise Szlachta va vous plaire.

En conclusion,

Maintenant, vous avez matières pour faire des recherches de généalogie Pologne. Si vous voulez aussi des modèles d’arbre généalogique, cliquez ici. Comment choisir un modèle arbre généalogique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *