Genealo késako ? Toutes les réponses

0 Comments

Est-ce une abréviation ou encore est-ce que cela correspond à quelque chose d’autre ? Généalogie, si on n’écrit pas tout le mot on arrive à n’écrire que “Genealo“. Par conséquent, on pourrait dire que c’est une abréviation du mot généalogie. Mais, ce n’est pas tout. En effet, si on commence à écrire le mot généalogiste sans finir, on obtient également “généalo”. Alors, est-ce que l’on emploie souvent cette abréviation ? Cette façon de parler même si elle semble possible n’est pas courante. Pour finir, que genealo correspond à une association aussi.

L’association genealo

Qu’est-ce que le centre de généalogie et d’histoire à Wasquehal ?

genealoCette association s’est spécialisée dans 3 grandes régions : tout d’abord, le Pas de Calais avec les actes d’état civil numérisés après 1912, deuxièmement, le nord avec les actes d’état-civil non accessibles sur AD59, enfin pour la Belgique c’est-à-dire la Flandre orientale ainsi que la Flandre occidentale. Pour les tableaux du Hainaut et la province d’Anvers, c’est en cours avec le projet genealo. Cette association genealo permet de consulter une bibliothèque généalogique avec des archives 59-62-02 Belgique.

Par exemple, consultez l’index des mariages et d’état civil du Nord, du Pas de Calais,

Tout d’abord, intéressons-nous aux communes les plus peuplées du Pas de Calais : Calais, Arras, Boulogne-sur-Mer, Lens, Liévin, Hénin-Beaumont, Béthune, Bruay-la-Buissière, Avion, Carvin, Saint-Omer, Berck, Outreau, Harnes, Bully-les-Mines.

Maintenant, allons voir les villes les plus peuplées du Nord : Lille, Tourcoing, Roubaix, Dunkerque,  Villeneuve-d’Ascq, Valenciennes, Douai, Wattrelos, Marcq-en-Barœul, Cambrai, Maubeuge,  Lambersart, Armentières, La Madeleine, Coudekerque-Branche, Hazebrouck, Grande-Synthe, Loos, Mons-en-Barœul, Halluin, Croix, Wasquehal (le lieu de l’association).

D’ailleurs, en plus retrouvez les actes de mariages et les archives départementales des cantons limitrophes au Pas-de-Calais.

Passons ensuite à l’Aisne avec les arrondissements de Saint-Quentin et Vervins

Vous pouvez y consulter les index des mariages et de l’état civil. D’ailleurs, voici la liste des communes les plus étendues en superficie de l’Aisne : Sissonne, Le Nouvion-en-Thiérache, Saint-Michel, Laon, Villers-Cotterêts, Vallées en Champagne, Dhuys et Morin-en-Brie, Les Septvallons, Hirson, Bohain-en-Vermandois,  Nizy-le-Comte, Juvincourt-et-Damary, Saint-Gobain, Coulonges-Cohan, Essômes-sur-Marne.

D’ailleurs, examinons les villes les plus peuplées de l’Aisne arrivant en tête : Saint-Quentin, Soissons et enfin Laon.

Puis consultez l’état civil et les actes de mariage de la Somme :

Voici les plus grandes villes de la Somme : Amiens, Abbeville, Albert, Péronne, Corbie, Montdidier, Doullens, Roye, Longueau, Ham, Friville-Escarbotin, Villiers-Bretonneux, Camon, Moreuil, Salouël

1) Les actes de mariage de la province du Hainaut avec genealo

En fait, la province de Hainaut se situe en Région de Wallone. D’ailleurs, voici les principaux arrondissements : Ath, Charleroi, La Louvière, Mons, Mouscron, Soignies, Thuin, Tournai, Tournai-Mouscron et enfin la province de Hainaut où vous pouvez consulter les archives départementales ainsi que les registres paroissiaux.

Tout d’abord, commençons par les communes en A de la province du hainaut :Aiseau-Presles, Anderlues, Antoing, Ath ou Aat. Deuxièment, continuons avec les communes en B : Beaumont, Beloeil, Bernissart, Binche, Boussu, Braine-le-Comte (‘s Gravenbrakel), Brugelette, Brunehaut. Troisièmement, continuons avec les communes en C : Celles, Chapelle-lez-Herlaimont, Charleroi, Châtelet, Chièvres, Chimay, Colfontaine, Comines-Warneton ou Komen-Waasten, Courcelles.

Quatrièmement, passons aux communes en D avec Dour. Ensuite, poursuivons avec les communes en E : Ecaussinnes, Ellezelles ou Elzele, Enghien ou Edingen, Erquelinnes,  Estaimpuis, Estinnes. Puis, continuons avec les communes en FFarciennes, Fleurus, Flobecq ou Vloesberg, Fontaine-l’Évêque, Frameries, Frasnes-lez-Anvaing, Froidchapelle.

Ensuite, poursuivons avec les communes en G et H de la province du hainaut : Gerpinnes, Ham-sur-Heure-Nalinnes, Hensies, Honnelles. Puis, continuons avec les communes qui commencent par un J et un L : Jurbise ou Jurbeke, La Louvière, Lens, Le Roeulx, Les Bons Villers, Lessines ou Lessen, Leuze-en-Hainaut, Lobbes. Ensuite, c’est au tour des communes en M : Manage, Merbes-le-Château, Momignies, Mons ou Bergen, Mont-de-l’Enclus, Montigny-le-Tilleul, Morlanwelz, Mouscron ou Moeskroen.

Puis, passons aux communes en P, Q et R : Pecq, Péruwelz, Pont-à-Celles, Quaregnon, Quévy, Quiévrain, Rumes. Ensuite, poursuivons avec les communes en S et T : Saint-Ghislain, Seneffe, Silly ou Opzullik, Sivry-Rance, Soignies  ou Zinnik, Thuin, Tournai ou Doornik.

2) Les actes de mariage des Flandres occidentales avec genealo

Puis, la province des Flandres occidentales se situe quant à elle en région flamande. En fait, voici les principaux arrondissements : Bruges, Dixmude, Ypres, Courtrai, Ostende, Roulers, Tielt, Furnes. Là encore, vous pouvez consulter les registres paroissiaux ainsi que les noms de famille des états civiles.

Tout d’abord, voici la liste des communes en A : Alveringem, Anzegem, Ardooie, Avelgem. Deuxièmement, continuons avec les communes en B : Beernem, Blankenberge, Bredene, Bruges ou Brugge. Troisièmement, passons aux communes en D : Damme, De Haan ou Le Coq, De Panne ou La Panne, Deerlijk, Dentergem, Dixmude ou Diksmuide. Quatrièmement, allons dans les communes en G et H : Gistel, Harelbeke, Heuvelland, Hooglede, Houthulst.

Puis, continuons avec les communes en I, J et K : Ichtegem, Ieper ou Ypres, Ingelmunster, Izegem, Jabbeke, Knokke-Heist, Koekelare, Koksijde ou Coxyde, Kortemark, Kortrijk ou Courtrai, Kuurne. Ensuite, passons aux communes en L : Langemark-Poelkapelle, Ledegem, Lendelede, Lichtervelde, Lo-Reninge. Puis, continuons avec les communes en M : Menin ou Menen, Messines ou Mesen, Meulebeke, Middelkerke, Moorslede. Ensuite, passons aux communes en N et O : Nieuport ou Nieuwpoort, Ostende ou Oostende, Oostkamp, Oostrozebeke, Oudenburg.

Puis, allons aux communes en P et R : Pittem, Poperinge, Roulers ou Roeselare, Ruiselede. Ensuite, continuons avec les communes en S et T : Spiere-Helkijn ou Espierres-Helchin, Staden, Tielt, Thourout ou Torhout. Puis, passons aux communes en V et W : Veurne ou Furnes, Vleteren, Waregem, Wervik ou Wervicq, Wevelgem, Wielsbeke, Wingene.  Enfin, terminons avec les communes en Z : Zedelgem, Zonnebeke, Zuienkerke, Zwevegem.

3) Les actes civils Belgique Flandre orientale avec genealo

Ensuite, la province des Flandres orientales se trouve également dans la région flamande. Voici donc la liste des arrondissements : Alost, Termonde, Eeklo, Gand, Audenarde, Saint-Nicolas.

Puis, continuons avec les communes. Tout d’abord, commençons avec les communes, en A :  Alost (Aalst), Aalter, Assenede. Deuxièmement, les communes en B sont les suivantes : Berlare, Beveren, Brakel (Bracle), Buggenhout. Troisièmement, passons aux communes en D : De Pinte, Deinze, Denderleeuw, Dendermonde ou Termonde, Destelbergen.

Quatrièmement, poursuivons avec les communes en E : Eeklo, Erpe-Mere, Evergem, Gavere, Gand ou Gent, Grammont  ou Geraardsbergen. Cinquièmement, passons à la suite avec les communes en H : Haaltert, Hamme, Herzele, Horebeke, Kaprijke, Kluisbergen, Kruibeke, Kruisem. Ensuite, poursuivons avec les communes en L : Laerne ou Laarne, Lebbeke, Lede, Lierde, Lievegem, Lochristi, Lokeren. Puis, continuons avec les communes en M : Markedal  ou Maarkedal, Maldegem, Melle, Merelbeke, Moerbeke. D’ailleurs, nous allons citer celles commençant par N et O : Nazareth, Ninove, Oosterzele, Oudenaarde ou Audenarde.

Puis, c’est au tour des communes en R, S et T : Renaix ou Ronse, Saint-Gilles-Waes ou Sint-Gillis-Waas, Saint-Laurent ou Sint-Laureins, Hautem-Saint-Liévin ou Sint-Lievens-Houtem, Laethem-Saint-Martin ou Sint-Martens-Latem, Saint-Nicolas ou Sint-Niklaas, Stekene, puis enfin Tamise ou Temse. Pour finir, terminons par les communes en W et en Z : Waasmunster, Wachtebeke, Wetteren, Wichelen, Wortegem-Petegem, Zele, Zelzate, Zottegem, Zulte, Zwalin ou Zwalm.

Pour finir, retrouvez tous les matricules militaires du nord des Classes de 1887 à 1921.

Comment cela se passe, les fiches de matricule ? En fait, on établit aux 20 ans d’un jeune homme une fiche matricule et cela pour chacun d’entre eux. Qu’est-ce qui se trouve sur cette fameuse fiche ? On y précise son état civil donc les noms de famille, ainsi que sa description physique et enfin ses états de services militaires avec ses blessures, ses décorations et enfin condamnations éventuelles. En plus, on ajoute dessus ses différentes adresses au cours de sa vie. Par conséquent, un généalogiste professionnel ou un généalogiste en herbes peut y trouver des informations très utiles. En plus, depuis 1878, ces registres sont munis de tables alphabétiques annuelles. Ainsi, on peut chercher plus facilement le numéro de matricule pour chaque soldat. Genealo vous donne accès à la bibliothèque généalogique de ces fiches matricules pour les militaires dans le Nord entre 1887 et 1921.

En résumé,

L’association genealo vous donne accès aux régions du nord, pas de Calais ainsi que de la Belgique avec des relevés d’actes numérisés par généalo et l’accès à des sites officiels. Cette association a un projet genealo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *