Contraction accouchement et contraction douloureuse

0 Comments

Il y a différentes styles de contractions. Nous allons les aborder dans la page suivante. Tout d’abord qu’est-ce qu’une fausse contraction accouchement ? Puis, quelles sont les contractions, qui vous disent qu’il faut aller à la maternité ?

Comment différencier les vraies contractions des fausses? Ensuite, quand finissent les contractions ? Et, enfin, et si vous n’aviez pas de contraction ? Quoi qu’il arrive, pensez à préparer l’arrivée de bébé.

Qu’est-ce que c’est une fausse contraction ?

Pour vos premières contractions, vous vous dites : « j’ai des contractions ». Mais, du coup, cela soulève beaucoup de questions. Savez-vous s’il s’agit de contractions d’accouchement ? Notamment, vous voulez savoir comment différencier les vraies des fausses contractions… Quelques explications vont vous aider !
Vous pouvez avoir des fausses contractions du 3 eme mois (soit à la fin du premier trimestre) et au cours de la grossesse. Pourquoi dit-on que ce sont des fausses contractions ? Rassurez-vous future maman : vous n’avez pas inventé vos contractions. En effet, elles sont vraiment là. On leur a même donné un nom « contractions de braxtonhicks ».

Par contre, ces contractions-là ne mettent pas à votre col de se dilater. Du coup, elles ne vont pas provoquer l’accouchement. C’est un faux travail, puisque bébé reste bien en place. D’ailleurs, la poche des eaux reste toujours intact. Mais, pourquoi ces contractions alors ? En fait, le corps d’une femme prépare l’arrivée de bébé. C’est comme un entraînement sportif de votre corps pour préparer votre accouchement. Bonne nouvelle, cela se fait tout seul ! Votre corps s’occupe de tout. En conclusion, le travail n’est pas encore commencé.

De même, si vos contractions sont trop fortes ou trop régulières, consultez votre médecin… D’ailleurs, votre gynécologue, celui qui s’occupe du suivi de la grossesse, pourra vous renseigner à ce sujet. Il se peut que vous en fassiez trop. Dans ce cas, votre médecin va vous prescrire du repos. D’ailleurs, si vous avez le moindre doute, mieux vaut consulter votre médecin ! En fait, en cas de contractions trop fréquentes, votre médecin pourrait vous prescrire un congé maternité.

Comment soulager une contraction accouchement ?

Les contractions peuvent être déjà atténuer par une astuce toute simple. Ne vous en occupez pas ! Vivez votre vie, faites des choses… occupez-vous tout simplement. En effet, il a été prouvé que les femmes qui y portent de l’attention, ont plus de chance d’avoir mal. Peut-être pouvez-vous vous concentrer sur les préparatifs de l’arrivée de bébé.

Les premiers mois, pour soulager vos contractions, votre médecin peut vous conseiller du repos. Parfois, il peut vous donner des anti-douleurs. Évidemment, moins vous en prenez, mieux c’est !

Prenez le temps de marcher et de vous balader. C’est bon pour tout le monde. Si vous êtes sujettes au baisse de tension, baladez-vous avec votre mari ou des amies.

Les femmes enceintes en parle:

Lorsque vous avez des contractions dans le bas du dos, les massages de votre mari peuvent vraiment soulager. Cela m’a beaucoup aidé

Sinon pour la contraction dans les reins, marchez, c’est-à-dire aller vous balader tout en prenant votre temps peut vous être bénéfique. Le changement de position pourrait vraiment vous soulager.
D’un autre côté, un bain chaud (pas trop chaud) peut vous faire du bien également. D’ailleurs, certains accouchements se font dans l’eau.

En fin de grossesse

Comment savoir si c’est une vraie contraction de grossesse ? Tout d’abord, allongez-vous sur le dos. Puis, repliez vos jambes. Ensuite, enfoncez le bout de votre doigt dans votre ventre pour voir si vous avez un ventre dur. C’est indolore pour bébé en fait. Votre bébé est bien protégé dans votre ventre avec le liquide amniotique. Du coup, cela va gêner en rien le sommeil de bébé. Sa petite sieste ou sa nage quotidienne va continuer. Si c’est une vraie contraction, votre ventre devient dur ! Sinon, la fréquence des contractions révèle, si bébé arrivent. Plus les contractions sont longues et proches les unes des autres et plus le moment d’accouchement arrive.

Faut-il se rendre à la maternité ?

Selon, l’envie de bébé, la date d’accouchement peut varier. Du coup, voici les choses qui vont vous décider, bébé et maman d’y aller…
Liste des signes annonciateurs lors d »une contraction accouchement :

  • Quand vous avez perdu les eaux ou bouchon muqueux
  • Quand vos contractions sont régulières et de plus de 30 à 45 secondes
  • Quand vos contractions sont de plus en plus rapprochées
  • Quand vous arrivez à terme ( après les 9 mois, il faudra déclencher l’accouchement)
  • Quand votre col de l’utérus commence à se dilater (le toucher vaginal permet de dire l’avancé du travail)
  • Quand le vrai travail commence. Lisez la suite pour savoir quand c’est le cas.

C’est le moment ! Prenez votre sac et dirigez-vous vers la maternité la plus proche ou celle où est prévu votre accouchement.

Quand les contractions de l’accouchement vont-elles s’arrêter ?

Il se peut que les contractions durent encore un peu après l’accouchement. Rassurez-vous elles diminuent en intensité. Et puis, elles servent à remettre tout en place dans votre corps. D’ailleurs, ces petites contractions permettent au placenta entier de sortir. N’hésitez pas à en parler à la sage femme.
En résumé, ces contractions post-grossesse sont une prouesse scientifique de notre corps pour sa réparation et sa reconstruction !

« Je n’ai pas de contraction ! »

Parmi les idées reçues, les contractions sont obligatoires. Il arrive, même si c’est plus rare, qu’une femme enceinte commence l’accouchement sans sentir aucune contraction accouchement. Félicitation à elles ! Ce sont des veinardes. Du coup, le seul indice pour elle qu’il faut aller à la maternité est la perte des eaux. Ce n’est pas gênant au niveau médical ! Profitez de cette chance… ne crânez quand même pas trop devant les copines, celles qui souffrent avec des contractions !
En fait, vous ne les sentez pas, cela ne veut pas dire que vous n’en avez pas. Elles ne sont justes pas douloureuses. Et tant mieux ! Profitez-en pour les autres qui souffrent.

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer